Mot du Président

pdt« Promouvoir un dialogue transparent et développer un partenariat efficace pour l’industrialisation de Madagascar. »
label-droite.jpg

SIM | Syndicat des Industries de Madagascar

Créé en 1958, le Syndicat des Industries de Madagascar « SIM » est une association à but non lucratif ayant pour objet l’étude, la préservation des droits et la défense des intérêts professionnels, économiques, financiers, commerciaux et sociaux des industries et des activités qui leur sont connexes ayant leur siège social à Madagascar.

Regroupant près de 88 membres répartis dans 10 branches d’activités, le SIM jouit d’une représentativité importante.

Etant membre du SIM, vous bénéficiez :
  • De conseils, orientations, d’une diffusion permanente et à temps réel d’informations concernant le contexte juridique et fiscal, le climat des affaires, les opportunités d’affaires, les tenues d’événements, formations, et toutes autres informations intéressant le monde des affaires
  • D’un traitement et d’un suivi de vos demandes adressées aux instances gouvernementales et aux établissements publics
  • D’opportunités d’échanges avec les entreprises adhérentes aux organisations intermédiaires régionales partenaires du SIM.

News & Actualités

Dans la foulée des événements économiques internationaux qu’elle organise successivement chaque année, l’agence Première Ligne a annoncé les couleurs, au Louvre Antaninarenina ce jour, quant au prochain Salon de l’Industrie de Madagascar qui aura lieu les 21, 22, 23 et 24 juin prochains à l’espace Forello Expo à Tanjombato et dont la devise sera « Malagasy ny Antsika ».

Première Ligne, avec les autres organisateurs, dont le SIM (Syndicat des Industriels de Madagascar), ont fait savoir que ce salon de l’Industrie coïncidait avec le 60e anniversaire du syndicat des industriels malagasy

et qu’ils tâcheront de mettre en exergue tout le savoir-faire malagasy pour marquer cette édition.

« Nous allons prouver que nous avons la capacité de nous hisser en termes d’exigences normatives, au même niveau que n’importe quel pays dans le monde. Ce n’est qu’une disposition d’esprit. Si nous voulons abandonner définitivement le « vita gasy », dans le sens péjoratif, il faut rentrer dans le « vita malagasy », a annoncé Michel Domenichini Ramiaramanana, président de Première Ligne.

Et de poursuivre : « Avant la tenue du Salon des industries de Madagascar, nous organiserons un point d’apothéose, une soirée de gala pour mobiliser les industriels à Madagascar, ainsi qu’une semaine consacrée à la présentation des produits vita malagasy ».

Parlant des avantages que ce salon a apportés aux industries à Madagascar, il a en outre expliqué que cela a généré une cohésion entrepreneuriale, qui a permis l’élaboration des premières lois sur l’industrie à Madagascar. « Nous voulons renforcer les liens entre les industriels. Ce salon sera une plateforme économique d’excellence et une vitrine industrielle, à travers laquelle nous voulons annoncer au monde que nous sommes prêts à engager Madagascar dans ce que tout le monde semble vouloir, l’esprit d’émergence », a-t-il expliqué, tout en ajoutant que c’est une sorte d’indicateur, servant de marqueur, pour les industries de Madagascar, qui représentent, à travers les 80 membres du syndicat, 25% des recettes fiscales de l’Etat.

Source: lactualite.mg