Mot du Président

Président SIM 2021

« Promouvoir un dialogue transparent et développer un partenariat efficace pour l’industrialisation de Madagascar. »

SIM | Syndicat des Industries de Madagascar

Créé en 1958, le Syndicat des Industries de Madagascar « SIM » est une association à but non lucratif ayant pour objet l’étude, la préservation des droits et la défense des intérêts professionnels, économiques, financiers, commerciaux et sociaux des industries et des activités qui leur sont connexes ayant leur siège social à Madagascar.

Regroupant près de 102 membres répartis dans 10 branches d’activités, le SIM jouit d’une représentativité importante.

Etant membre du SIM, vous bénéficiez :
  • De conseils, orientations, d’une diffusion permanente et à temps réel d’informations concernant le contexte juridique et fiscal, le climat des affaires, les opportunités d’affaires, les tenues d’événements, formations, et toutes autres informations intéressant le monde des affaires
  • D’un traitement et d’un suivi de vos demandes adressées aux instances gouvernementales et aux établissements publics
  • D’opportunités d’échanges avec les entreprises adhérentes aux organisations intermédiaires régionales partenaires du SIM.

News & Actualités

viedusim n26 01 aSuite à la sollicitation du Président du SIM, une rencontre entreSuite à la sollicitation du Président du SIM, une rencontre entrele Directeur Général de la JIRAMA et le Secteur Privé a étéorganisée au siège du SIM, le 2 février 2021. Elle a vu laparticipation des groupements tels que : SIM, GEM, GEFP,Confédération du Tourisme de Madagascar (CTM), FHORM,GPCAD et le SEBTP.Le Directeur Général a fait une présentation des problèmesrencontrés par la JIRAMA et le plan de redressement y afférent.Une amélioration sur les plans technique, organisationnel etcommercial y est prévue. La présentation a été suivie par uneséance de questions-réponses. Ce qui est à retenir dans lesdiscussions c’est qu’il n’y aura pas d’augmentation du prix del’électricité sur le court terme et qu’en cas d’éventuelleaugmentation, le secteur privé sera consulté.